Interview A Chaboudez - finale BEL - 1 run cocotte

Interview Aurélie Chaboudez – Finale Boost Energy League Adidas

Il y a une semaine très exactement, j’assistais à la finale de la boost energy league d’Adidas, qui a vu le couronnement de la team Boost Sentier (ici).

Test adidas Pure Boost X - finale BEL 2 - run cocotte

Avant la grande finale, j’ai pu tester les Adidas Pure Boost X avec un coach professionnel dans l’enceinte de l’INSEP ! On a même eu droit à un passage à la balnéothérapie pour récupérer après notre session (alternance de bains chauds à 34 degrés puis bains froids à 14 puis 11 degrés … on sert les dents !! 😉 ) c’était vraiment top !

Test adidas Pure Boost X - finale BEL 1 - run cocotte

Concernant la running Adidas Pure Boost X, la sensation est assez bizarre lorsqu’on l’enfile pour la première fois : elle est très légère et le chausson enveloppe le pied (surtout sous la plante du pied, grâce à l’ouverture entre le chausson et la semelle), ce qui procure un certain confort. Lorsqu’on court, la semelle n’est pas très épaisse du coup on sent à peine les chaussures ! Elles sont néanmoins faites pour les coureuses débutantes ou celles qui se lancent sur des courtes distances (10 km max). Et comme c’est 100% girly, elles sont canons !!

Test adidas Pure Boost X - finale BEL 3 - run cocotte Version Stella McCartney

Enfin, j’ai eu la chance d’interviewer la championne d’athlétisme Aurélie Chaboudez (marraine de la team Boost Jaurès), je vous laisse découvrir l’intégralité de nos échanges :

Interview A Chaboudez - finale BEL - 3 run cocotte
Tu es marraine de la team Boost Jaurès pour la seconde année consécutive, qu’est ce que tu penses de la Boost Energy League et d’un événement comme cette finale aujourd’hui ?

Je trouve ça génial parce que ça change un peu la perception du running classique où on va courir tout seul ou à 2/3 personnes maxi, c’est beaucoup plus motivant d’une part et d’autre part on a la chance d’être dans une jolie ville comme Paris il faut savoir profiter de ce paysage, ça change de toujours courir dans un bois, sur une piste, etc.
Quand on voit un événement comme la finale une fois par an, où vraiment chacun joue sa vie, il y a une très bonne ambiance ! Et surtout la règle c’est qu’il n’y a pas de règles ! Ca change des concepts basiques et je trouve ça plutôt marrant puisque c’est avant tout fait pour s’amuser et tout le monde a l’air de s’éclater donc c’est parfait.

Tu as déjà été courir avec ta team la Boost Jaurès ?

Oui j’ai déjà été courir avec eux, j’ai fait un footing en ville. J’ai beaucoup d’entraînements dans mon emploi du temps donc c’est assez compliqué de se caler avec la team, surtout qu’il y a des runs tous les 2 jours ! J’ai été à leur côté un week-end et c’est vrai que ça me change de mon quotidien donc c’est sympa : on s’amuse, on discute, on observe l’environnement dans lequel on a la chance de courir. Ce n’est pas la même chose que lorsque je m’entraîne mais ça change parce que c’est plus détente. J’adore rire à l’entraînement donc c’est un concept qui me convient plutôt bien !

Interview A Chaboudez - finale BEL - 4 run cocotte
Parlons un peu de ta carrière : tu as fait une très bonne saison 2015/2016, notamment avec les demi-finales du 400m haies aux championnats du monde d’athlétisme de Pékin en août dernier.
L’objectif ce sont les JO de Rio maintenant, comment se passe ton entraînement ? Comment te sens-tu à l’approche de l’échéance ?

C’est clair que c’est l’objectif principal de la saison. Mais il ne faut pas oublier les championnats d’Europe en juillet juste avant les JO de Rio. Ce sera donc normalement une saison longue (je l’espère), comme l’année dernière. La préparation est vraiment axée sur cette compétition donc tout est fait pour arriver en forme au mois d’août.
Avec mon coach on n’a rien changé depuis 3 ans, on a les mêmes plannings puisque les saisons antérieures me servent aussi à préparer les JO.
Il n’y a donc pas de changement radical pour une année olympique mais c’est quelque chose qui se prépare sur du long terme et tous les jours on prépare cette compétition.
On n’y pense pas tout le temps mais c’est quand même pour ça qu’on s’entraîne !

Est-ce que tu peux nous expliquer une semaine type d’entraînements ?

Je m’entraîne tous les jours, voire 2 fois par jour le mardi et le jeudi. Les jours où je m’entraîne deux fois par jour ce sont plutôt des séances qui se complètent : gainage, footing, récupération, soins, etc. Je suis tous les jours dans la salle où nous sommes aujourd’hui pour la finale de la Boost Energy League, et je vais très souvent en séance de kiné, des massages ou encore de la balnéothérapie (c’est le coin cool et fun de la semaine).
Il faut trouver du temps pour se reposer parce qu’une semaine ça passe très vite.

Tu es à l’INSEP depuis 3 ans, as-tu une formation à côté ?

C’est ma 3ème saison à l’Insep en effet et auparavant j’étais en Master Management des Entreprises du Luxe j’ai validé mon master en octobre dernier (félicitations !) donc ça se goupille plutôt bien avec cette année olympique puisque je n’ai pas repris d’autres études par la suite et je n’ai pas non plus commencé de nouveau travail. Je me laisse jusqu’à août pour me préparer et j’envisagerai la suite en septembre.

Interview A Chaboudez - finale BEL - 2 run cocotte
Niveau alimentation, est-ce que tu fais attention à ce que tu manges ? Suis-tu un régime particulier ?

J’ai toujours eu une bonne hygiène de vie donc je n’ai pas eu beaucoup d’efforts à faire sur ce point puisque j’ai toujours mangé assez équilibré (mais je me fais plaisir quand même de temps en temps !). Plus les compétitions approchent, plus l’alimentation a tendance à changer un peu : pâtes, légumes … on va chercher les vitamines et l’énergie là où on peut les trouver.
C’est assez automatique puisque l’été on va manger plus de salades par exemple mais ce n’est pas quelque chose sur lequel je vais me forcer.
Après il y a des athlètes qui sont très sensibles : au moindre écart, ils prennent du poids et sont donc obligés de faire un régime particulier. J’ai la chance d’avoir un poids stable donc c’est plutôt cool comme avantage : je peux manger ce que je veux quand je veux, ça ne se voit pas sur la balance.

Est-ce que, malgré ton emploi du temps chargé, tu arrives à t’accorder du temps pour toi ?

Je ne m’ennuie pas ! J’aime bien sortir, je suis comme tout le monde : j’aime bien rire avec mes amis, aller au ciné, aller faire du shopping surtout ! Même quand je suis fatiguée, je trouve toujours la force d’aller faire les magasins !

Dernière question, je vois que tu portes les dernières runnings Adidas : les Pure Boost X, qu’est ce que tu en penses ?

Depuis qu’Adidas a lancé sa gamme « boost », je ne porte plus que ça pour mes footings. Les Pure Boost X sont top parce qu’on se sent vraiment comme dans des chaussons ! Elle s’adapte encore mieux au pied au niveau de la voute plantaire, on a une marge de mouvement encore plus grande. Je n’ai pas encore été déçue par une paire de boost et puis les Pure Boost X sont belles, pour les filles c’est assez fashion !

Merci beaucoup Aurélie et bonne chance pour la suite de ta saison, on croise les doigts pour les JO ! :)

Share on Google Plus

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *