L’Ekiden de Paris édition 2016 !

Vous l’avez sans doute vu via les réseaux sociaux, mais le 6 novembre dernier j’ai eu la chance de participer à l’Ekiden de Paris pour la première fois !

L’Ekiden

« Qu’est ce que c’est ? » me direz-vous ! L’Ekiden trouve son origine au Japon. C’est un marathon en relais par équipe de 6 personnes, c’est-à-dire qu’on court la distance de 42.195 km au total mais chaque membre de l’équipe apporte sa pierre à l’édifice. Cette fois-ci on ne court pas seulement pour nous, mais pour notre équipe !

Le parcours de cette année (était le même que toutes les courses parisiennes) empruntait les quais de Seine avec une belle vue sur la Tour Eiffel.

Le découpage des 42km195 est le suivant :ekiden-de-paris-2016-1-run-cocotteGrâce à des distances courtes, la course est accessible au plus grand nombre : runners, clubs, étudiants, entreprises, familles, débutants en course à pied… tout le monde peut participer !

Ma team : Six in the city

Mon équipe est composée de 6 filles, on s’appelle les Six In The City, et on est là pour se marrer et passer un bon moment ensemble ! On a eu la chance d’être habillées par la marque Sirun, une marque française de sportswear running & training féminin avec des couleurs très girly !

ekiden-de-paris-2016-4-run-cocotteLe décor est posé, place au show !

Dimanche, rdv 8h30 pour la team : ça picote, il fait froid (mais super beau !), et surtout il y a beaucoup de monde pour les contrôles des sacs avant de pouvoir entrer dans l’espace des « boxs » où les relayeurs attendent leur tour.

ekiden-de-paris-2016-3-run-cocotteJ’étais 2ème relayeuse donc je devais courir 10 km (soit 2 boucle de 5 km).
J’attends qu’Isalyne arrive et c’est parti ! J’ai froid, je n’ai pas eu le temps de m’échauffer et en plus je traîne un bon gros rhume donc autant dire que je ne pars pas pour battre un record (certains diront qu’on ne peut pas être bons à tous les coups). Trêve de râlerie, les choses sérieuses commencent !

ekiden-2016-7-run-cocotteOn court sur les quais, sur le pont Alexandre III, puis 2 tunnels, puis re les quais et je suis déjà à la moitié ! C’est un peu dur de repasser devant les copines et de se dire que c’est reparti pour un tour mais je ne dois rien lâcher ! La deuxième partie passe un peu plus vite, mais je sens quand même que la plupart des équipes ne sont pas là pour déconner, je me fais (beaucoup) doubler par des teams de clubs d’athlé (Course FFA : c’est la compèt’ quoi). Mais j’essaie de prendre du plaisir : il fait beau, on a un super décor et je sais que mes copines m’attendent pour que je leur passe le témoin. J’essaie d’accélérer mais il faut avouer que je n’ai pas trop de jambes et c’est (enfin) le moment où je passe le témoin à Agathe qui s’élance pour ses 5 km !

ekiden-2016-5-run-cocotteA l’arrivée, pas vraiment de ravitaillement (c’était après l’arrivée finalement), heureusement mes copines avaient pensé aux bouteilles d’eau 🙂

Les + de la course :
l’ambiance d’équipe, j’adore c’est beaucoup plus motivant pour courir
le parcours (courir à côté de la Tour Eiffel sous le soleil c’est quand même chouette)
l’organisation : un grand merci à tous les bénévoles qui étaient là dans chacun des boxs pour nous aider à nous y retrouver et à passer le témoin

Les bémols :
– le côté « compètition » : On n’a pas été les plus rapides, certes. Mais à l’arrivée on s’est fait « chasser » de la zone pour encourager notre dernière relayeuse, j’ai trouvé ça un peu décevant pour les équipes qui, comme nous, attendaient leur dernier relayeur.
le ravitaillement : les bouteilles d’eau étaient un peu loin et la nourriture tout à fait après l’arrivée … J’ai trouvé ça un peu dommage parce qu’il n’y avait rien sur le parcours (à part de l’eau) et rien pour les premiers relayeurs qui restaient dans le box à attendre leurs coéquipiers.
les WC : moment glamour, bonjour ! Je n’ai pas pour habitude de me plaindre des toilettes publiques installées pour un événèment mais là il en manquait clairement … 5 toilettes pour le nombre de participants c’est clairement insuffisant.

ekiden-2016-4-run-cocotteJe suis très contente d’avoir participé à cette course et je vous la conseille vivement si vous n’avez jamais tenté l’expérience !
Enfin, je voulais remercier toutes les filles de ma team Six In The City avec qui j’ai partagé un super moment (4h12 !), que je vous invite à suivre sur les réseaux sociaux : Isalyne, Agathe, Déborah, Jennifer & Guillemette.

ekiden-2016-6-run-cocotte

Share on Google Plus

2 Comments

  1. Hello,

    Intéressant ton retour sur la partie compétition. Effectivement la FFA a le cul entre deux chaises : est-ce qu’on fait du volume (tout le monde) ou que de la compétition. Quand tu vois les résultats au final (certains coureurs n’ont pas de temps etc …), il ne devrait pas s’emmerder : 1 600 équipes, c’est tout simplement ingérable. Impossible de gérer les mecs qui veulent se qualifier pour les championnats de France et ceux qui veulent courir pour le plaisir. C’est un constat.

    Quant à la dotation…

    • Oui je comprends que ça soit compliqué mais du coup quand t’es pas là pour la compèt’ t’es presque oublié …
      Et oui la dotation j’ai préféré ne pas en parler, certaines équipes (dont la mienne) qui étaient en challenge entreprises ou média ont eu des médailles et les autres non.
      Je ne suis pas du tout d’accord avec ce principe pour le coup je trouve que tout le monde devrait être logé à la même enseigne 😉

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.